PSPark


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 300:march to glory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
loki973
membre+
avatar

Masculin Nombre de messages : 1002
Age : 28
Localisation : Cayenne guyane française
Firmware : 3.52 M33-2
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: 300:march to glory   Mar 24 Avr - 23:59



Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est bien en exclusivité sur PSP que les hoplites du film 300 vont avoir l'opportunité d'embrocher de nouvelles centaines de milliers de Perses au mépris de toute raison. Une démarche qui pourra sembler injuste à ceux qui s'attendaient à une adaptation multi-supports, mais qui ne devrait malgré tout pas faire trop d'envieux compte tenu de la médiocrité du résultat obtenu.



Célébrant comme il se doit la sortie du film en salles, le jeu 300 : March to Glory se veut fort logiquement inspiré du long-métrage, c'est pourquoi il n'est pas forcément très opportun de lui chercher des liens directs avec le comics qui sert de point de départ à cette histoire. Rappelons tout de même que l'oeuvre originale est un roman graphique signé par Frank Miller, qui revient sur l'exploit réalisé par l'armée d'élite du roi Léonidas durant la bataille des Thermopyles, ou comment 300 guerriers spartiates vont tenir tête à toutes les nations de Perse liguées contre eux sous la tutelle du roi Xerxès. Parce qu'il parvient avec brio à transposer à l'écran la quasi-totalité des cases du comics originel, le film de Zack Snyder mérite à mon avis largement le détour, au contraire de cette adaptation boiteuse peu conforme à l'idéologie spartiate.

Les premières minutes de jeu se révèlent pourtant encourageantes, ne serait-ce que parce que la narration renvoie directement à celle du film et que la mise en scène annonce une atmosphère digne d'un God of War. On reste agréablement surpris par l'efficacité des cinématiques à base d'illustrations percutantes soutenues par le récit (en anglais) de Dilios, incarné par David Wenham, ex-Faramir du Seigneur des Anneaux. Il est vrai qu'on aurait préféré découvrir des images issues du pinceau de Frank Miller, mais ces séquences narratives n'en restent pas moins convaincantes et installent d'emblée une atmosphère rugissante idéale pour un beat'em all. Les premiers combats annoncent clairement la couleur : celle du rouge vif du sang qui jaillit des corps que vous démembrez, décapitez et éviscérez à mesure que votre lame s'abat sur l'ennemi en suivant la cadence oppressante de la bande-son. Connaissant la teneur sans concession du long-métrage et gardant en mémoire chacun des affrontements livrés par les hoplites grecs, le spectateur boue déjà d'impatience à l'idée de revivre ces scènes dans le jeu, mais il ne sait pas encore qu'il se berce de vaines illusions.

Car l'adaptation PSP qui nous est proposée, si elle n'est pas avare de bonnes idées, possède de terribles lacunes qui suffisent à anéantir complètement l'efficacité de son gameplay. Le défaut principal est sans aucun doute cette lenteur consternante pour un beat'em all, qui sabote l'action au point de nous donner l'impression de nous battre sous l'eau tant l'animation peine à trouver un rythme décent. Dans certains niveaux, l'animation rame tellement qu'elle rend l'action complètement risible. Autrement dit, tous les éléments qui auraient pu faire la force du jeu, et sur lesquels je reviendrai un tout petit peu plus loin, ne suffisent pas à empêcher le joueur de se focaliser sur le déroulement irréaliste des batailles qui semblent s'effectuer au ralenti. Autre problème majeur, l'impossibilité de contrôler soi-même la caméra qui n'offre jamais une vue décente de l'action, y compris durant les quelques phases d'infiltration où il devient littéralement impossible de surprendre des gardes qui n'apparaissent même pas dans la partie visible de l'écran.

Le soft a pourtant le mérite de retranscrire assez fidèlement les grandes étapes du long-métrage, en alternant régulièrement entre les batailles classiques et la progression groupée des phalanges spartiates. Dans ce dernier cas de figure, vos ordres sont exécutés par l'ensemble de vos hommes qui synchronisent leurs mouvements pour abattre leurs lances en même temps et assurer ainsi l'avancée constante de leur formation. Les routines sont néanmoins les mêmes que durant les combats libres, à savoir que vous disposez de plusieurs types de coups selon que vous souhaitez frapper par-dessus les boucliers avec la lance ou porter un coup vers l'avant pour les briser, quand il ne faut pas carrément repousser les attaques de mêlée de l'armée perse qui tente de vous faire reculer. Que vous contrôliez une phalange ou bien uniquement Léonidas, vous devrez rester attentif au son de la corne de brume et à l'assombrissement du ciel qui annoncent l'arrivée subite d'une volée de flèches, vous forçant à vous recroqueviller pour contrer l'assaut en levant votre bouclier. Une idée intéressante qui vous oblige à conserver ce dernier précieusement pour éviter d'avoir à courir pour en chercher un autre si jamais vous le laissez s'enflammer, d'autant qu'il peut aussi être utilisé de manière offensive pour déséquilibrer un ennemi. De la même façon, vous apprendrez à ne pas envoyer votre lance inconsidérément à moins d'en avoir une autre à portée de main, cette arme étant la seule que vous pourrez manier en dehors de votre glaive.

Avec la technique de combat à deux épées que vous apprendrez assez tardivement dans le jeu, l'art de manier le glaive et la lance pourra être optimisé librement via un menu permettant de vous spécialiser en acquérant de nouvelles capacités. La plupart des ennemis ne pouvant être vaincus que d'une manière bien précise, on pourrait se féliciter que le titre nous incite à recourir à chacune de ces techniques si cela n'alourdissait pas autant le gameplay. Tout repose en fait sur la jauge de colère dans laquelle vous devez puiser pour optimiser la puissance de vos frappes ou pour recourir à des talents spéciaux qui ont le mérite de vous redonner de l'énergie lorsque vous vous battez, avec parfois un effet de ralenti supplémentaire. Si les armées adverses n'opposent généralement que peu de résistance, les choses se compliquent nettement lors des affrontements contre les boss, parmi lesquels on retrouve les principales figures du film comme le géant, le bourreau ainsi que d'autres totalement inédits, les immortels étant considérés comme des ennemis de base.

Si les rares phases d'infiltration ne sont pas franchement glorieuses, le constat est hélas le même pour ce qui est des quelques énigmes qui surviennent de temps à autres et qui n'apportent absolument rien au jeu, sinon en justifiant la présence d'une ou deux interactions possibles avec le décor. Ainsi, en dépit de l'obtention constante de nouvelles techniques et de la liberté offerte dans l'attribution des points obtenus, le caractère imbuvable de l'action ne fait que nous donner envie de multiplier par dix la vitesse du jeu pour obtenir quelque chose de plaisant à jouer. On est bien loin de l'efficacité redoutable d'un God of War où les scènes cultes s'enchaînent sans interruption, et c'est d'autant plus regrettable que le film méritait mieux. Accusant en plus une durée de vie rachitique, 300 : March to Glory n'a pas la trempe d'une adaptation digne du comics ou du long-métrage. On en vient presque à se féliciter que les autres supports aient été épargnés.



Graphismes :
12/20 Aucune prouesse technique et un choix qui peut être discutable : celui de privilégier la lisibilité de l'action au détriment de la dimension épique des combats. On a trop souvent le sentiment de nous battre seul avec un allié isolé plutôt qu'avec une armée d'hommes vraiment soudés.

Jouabilité :
7/20 La lenteur inconcevable de l'action rend les parties vraiment indigestes. Il aurait fallu multiplier par dix la vitesse du jeu pour obtenir un résultat décent. A cela s'ajoutent les gros problèmes de caméra qui sabotent complètement les tentatives d'attaques par surprise. Par conséquent, les bonnes idées disparaissent sous la masse de défauts, mais on apprécie tout de même certaines choses, comme l'acquisition des techniques et les phases de contrôle des phalanges spartiates.

Durée de vie :
10/20 Le soft comporte une petite dizaine de chapitres qu'on parcourt très rapidement, et la progression est tellement linéaire qu'on peut difficilement rater les quelques objets bonus à collecter pour déverrouiller des suppléments. La section Extras offre tout de même des interviews non sous-titrées de Frank Miller, des photos du film, toutes les cinématiques, les story-boards, les croquis ainsi que les artworks inspirés du film.

Bande son :
14/20 La musique fait partie des rares aspects positifs du titre, et réussit à bien mettre la pression avec des thèmes lourds qui pèsent sur le joueur. Les voix sont en anglais mais on retrouve celle de David Wenham qui incarnait Faramir dans le Seigneur des Anneaux.

Scénario :
15/20 A l'instar du long-métrage, le récit de la bataille des Thermopyles nous est fait par le personnage de Dilios au travers de séquences narratives vraiment réussies. On appréciera la fidélité par rapport au film et la traduction des textes en français.

Note Générale :
11/20 Quel crime ont bien pu commettre les vaillants spartiates de Léonidas pour subir une adaptation aussi pathétique. Si, sur le papier, le titre ne manque pas d'intérêt, l'action poussive et désespérément lentre réduit à néant tout plaisir de jeu. C'est sans doute le pire défaut dont puisse souffrir un beat'em all, et ceux qui ont apprécié la dimension démesurée et sans concession du long-métrage auront tout intérêt à se tourner vers un bon God of War sur PS2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zikos
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3283
Age : 35
Localisation : Paris
Firmware : variable...
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: 300:march to glory   Mer 25 Avr - 15:03

Des screen c'est possible ?

_________________
.... elle arrive....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
300:march to glory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [L5A] Glory of the Empire
» Battle March
» Field of glory Moyen
» Ban list March 2011
» VV 86 - Pursuit of Glory (PoG et TS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PSPark :: Tests-
Sauter vers: