PSPark


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 test death jr 2 par jeuxvideo.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sinchoa
Admin-serial_newseur
avatar

Nombre de messages : 3941
Age : 42
Localisation : perpignan
Firmware : 3.90 M33-3 Kernell 1.50
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: test death jr 2 par jeuxvideo.com   Mer 9 Mai - 1:33

Peu de joueurs se souviennent encore que Death
Jr. fut en fait un des premiers jeux présentés pour illustrer les
capacités graphiques de la PSP. Retardé à plusieurs reprises, le titre
avait finalement fini par voir le jour en 2006 mais n'était pas parvenu
à marquer les esprits. Un an après, le fils de la Mort, toujours en
phase d'apprentissage, a revu sa copie et retourne sur PSP pour fendre à nouveau l'air de sa faux.



Ce qui est certain, c'est que Death Jr. n'a pas vendu son âme au diable,
et que dès l'instant où vous vous lancerez dans votre première partie,
vous retrouvez l'univers particulier du précédent opus. Un univers qui
semblait déjà beaucoup emprunter à Medievil ainsi qu'aux réalisations
de Tim Burton. Aux Etats-Unis, Death Jr. s'est même vu transformé en
héros de bande dessinée et on sera donc surpris de découvrir ici un
scénario sans profondeur ni réelle originalité. La cinématique
d'introduction, caractérisée par un humour aussi gras que la nourriture
qu'elle met en scène, nous permet d'observer le père de Death Jr, la
Grande Faucheuse elle-même, se faire capturer par une créature tout
aussi verdâtre que belliqueuse. On nous révèle ensuite que Death Jr. et
sa petite amie, la bien nommée Pandora, sont en fait responsables de
l'apparition de ce monstre chlorophyllé. Confrontés à la disparition du
paternel et déterminés à ne pas voir son nom apparaître dans la
rubrique nécrologique du journal local, les deux garnements partent
donc à sa recherche à travers toute une tripotée de niveaux
plate-formiques infestés d'ennemis.

Une faux dans les dents, c'est toujours agréable.

Au début du jeu, vous devrez donc choisir entre un de ces deux
personnages, sans qu'il vous soit possible d'en changer par la suite.
En dehors de quelques cinématiques écourtées voire même carrément
supprimées lorsqu'on jouera avec la jeune demoiselle, l'aventure
restera identique quel que soit votre choix, d'autant que les deux
compères se manipulent exactement de la même manière. L'idée
sympathique cependant, sera qu'on pourra cette fois parcourir
l'aventure en coopération avec un ami, si celui-ci dispose d'un
exemplaire du jeu. Mais là encore, rien n'a été spécifiquement prévu
pour tirer parti de ce mode de jeu, aucune action à réaliser à deux en
même temps ou quoi que ce soit de cet ordre. Death Jr, aussi appelé DJ,
dispose d'une faux qui lui servira indistinctement à découper les
nombreux ennemis ainsi qu'à s'accrocher à des branches ou à des
rebords. Le petit squelette pourra de plus faire tournoyer son
instrument de travail au-dessus de son crâne, comme une hélice, afin de
ralentir sa chute et ainsi atteindre des plates-formes éloignées.
Pandora est elle équipée d'un fouet qu'elle pourra solliciter
exactement de la même manière. Si on ne disposera pas de beaucoup
d'attaques différentes au début, la collecte d'orbes jaunes réparties
un peu partout dans les niveaux devrait par la suite vous permettre
d'étendre votre palette de coups. DJ comme Pandora pourront également
utiliser des armes à feu et transformeront ainsi le titre en une sorte
de shooter plate-formique énergique. Là encore, on pourra récolter
quelques bonus et autres améliorations afin d'augmenter l'efficacité de
notre armement. Bref, Death Jr. II : Root Of Evil tente donc de
combiner avec plus ou moins d'habileté des phases où l'on sautillera
comme un beau diable et d'autres où l'on devra faire succomber des
vagues successives d'ennemis très nombreux et variés. En fait, le
joueur passera tout de même la plus grande partie de son temps au
combat.


La petite Pandora en action.

Si vous aviez déjà parcouru le premier épisode, vous vous rappellerez sans
doute d'un soft sympathique mais difficile à jouer, du fait d'une
caméra capricieuse et de contrôles rigides. Malheureusement, si le
titre s'est amélioré par rapport à son grand frère, ces petits
problèmes seront toujours de la partie, à un degré moindre certes, mais
tout de même. Cette fois encore, toute la difficulté réside dans le
fait qu'il faudra à la fois gérer les déplacements de votre personnage
et la caméra. Celle-ci s'oriente à l'aide des boutons de tranche de la
console, une solution plus pratique que par le passé mais qui ne se
révélera encore bien trop lourde pendant les difficiles derniers
niveaux du jeu. Dans les combats, alors que le titre s'évertue à vous
noyer sous le nombre, vous vous contenterez bien trop vite de matraquer
les boutons d'attaque sans même discerner vos cibles. L'action se
montre souvent confuse, d'autant que le système de lock des adversaires
n'est pas particulièrement efficace non plus. En effet, le bougre ne
permet pas de changer de cible comme vous le souhaitez et il faudra
parfois se contenter de tirer sur un ennemi éloigné alors que 4 ou 5 de
ses congénères sont en train de vous refaire le portrait au
corps-à-corps. Progresser devient donc davantage une question de chance
qu'autre chose.
Enfin, malgré de superbes niveaux répondant tous à un thème
particulier, Death Jr. II : Root Of Evil vous apparaîtra comme trop
répétitif. On se contentera de vider de leurs habitants de nombreuses
zones successives liées entre elles par des petites sessions de grimpe
et d'escalade. Un titre sympathique, mais qui n'est malheureusement pas
parvenu à se défaire complètement de ses vieux démons. Dommage.

Dans l'incapacité de prendre nos propres images, les screens qui ornent cette page nous sont fournis par l'éditeur.

En Bref...

Graphismes 16/20

Les graphismes du titre font plutôt dans le haut de gamme, même si
quelques textures informes ainsi que quelques rares niveaux sans charme
viendront jeter une ombre au tableau. On notera surtout les superbes
effets de lumières déployés par le titre ainsi que ses effets de
particules omniprésents et très réussis. De plus, aucune baisse de
framerate n'est à signaler, et ce même quand on sera confronté à une
multitude d'ennemis vociférants. Du beau travail.

Jouabilité 9/20

Même rengaine que pour l'épisode précédent : les quelques bonnes
idées notamment liées à l'utilisation de la faux de DJ ou du fouet de
Pandora sont supplantées par les trop nombreuses lacunes. La gestion de
la caméra, bien qu'un peu plus souple que par le passé, se montre
encore trop difficile. Les combats sont nerveux, mais peu lisibles et
trop chaotiques. Enfin, les deux personnages sont trop semblables pour
vous pousser à refaire l'aventure une seconde fois.

Durée de vie 12/20

L'aventure est à peine un peu plus longue que celle de son grand
frère. Mais on disposera cette fois de la possibilité de tout refaire
avec un collègue. Un petit plus sympathique.

Bande son 15/20

Les voix en anglais nous font plonger directement au coeur d'un bon
dessin animé, dommage qu'elles ne soient pas plus nombreuses. Quelques
morceaux sont très jolis, d'autres, la plupart en fait, ne serviront
qu'à combler le vide entre les nombreux cris et explosions.

Scénario 12/20

Les deux personnages ont beau être adorables à leur façon, ils sont
sous-utilisés et il semble que le soft aurait pu nous donner bien plus
en matière d'ambiance, d'humour et de situations loufoques. L'histoire
est sympathique, mais ne va pas beaucoup plus loin que la
traditionnelle lutte entre un méchant avide de pouvoir et des héros
dans leur bon droit.

Note Générale 12/20

En dépit de ses nombreux problèmes de gameplay, Death Jr II : Root
Of Evil offre une bonne petite quantité de bons moments. Quand la
caméra ne se met pas en travers du chemin, vous passerez même
d'excellents moments. Et c'est lors de ces rares moments de fun que
l'on se demandera pourquoi le jeu n'est pas tout le temps comme ça.
Dommage, mais peut-être que le prochain épisode, si prochain épisode il
y a, saura gommer tous ces vilains défauts trop archaïques. Dommage.


_________________


-Wii en 4.0E cIOS rev10, cIOS Pack v4, Preloader 0.29, UsbLoader 1.5, wiihome 1.3
-PSP Phat black 5.02 GEN-A Irshell powaaa

Downgrade et debrick sur perpignan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pspark.frbb.net
 
test death jr 2 par jeuxvideo.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test megadrive: Strider 2
» [Test] Ketsui Death Label DS
» [TEST] Arena : Maze of Death ( Game Gear )
» [Vidéo] DEATH BATTLE !
» Test d'Heart of Thorns : une extension trop pauvre pour Jeuxvideo.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PSPark :: Tests-
Sauter vers: